Premier rendez-vous chez le médecin

| 1 Comment

Enfin! C’est cet après-midi qu’avait lieu mon premier rendez-vous chez le médecin. C’était également la première fois que je rencontrais la dite médecin, une dénommée Dre Andréanne Côté. Avec ce nom, je me disais que c’était une jeune femme qui était en train d’établir sa clientèle, car c’est la seule qui avait de la place dans son carnet de rendez-vous pour me prendre en suivi de grossesse… Eh bien je ne me suis pas trompée!

Je suis très contente, Andréanne est très douce, calme et posée. Jonathan, qui m’a accompagnée, a comparé son énergie à celle de Stéphanie Lapointe. Un genre de douceur déterminée.

Après une batterie de questions médicales et de recommandations, j’ai eu droit à un PAP-test en bonne et due forme. Jonathan a assisté à la chose… Il regardait pas ben ben mais au moins, il sait par quoi on passe maintenant lors de notre examen!

J’ai également été pesée. La dernière fois que je me suis pesée, c’était il y a au moins un an et c’était autour de 145 lbs. Me semble. Et là, je sais pas si j’ai bien compris… mais je suis rendue à 171 lbs!!! J’ai comme pas osé faire répéter mon médecin, j’étais sous le choc! Je le suis encore d’ailleurs!

Petite déception, nous n’avons pas été capable d’entendre le coeur du bébé. J’ai donc rendez-vous vendredi matin à l’hôpital Sacré-Coeur pour une deuxième tentative. Si on ne l’entend toujours pas, je vais avoir droit à une échographie pour savoir exactement l’âge du bébé. Il se peut qu’il soit plus jeune que l’on pense, c’est pourquoi on ne l’entend pas. Un coup rendue à l’hôpital, je vais pouvoir faire mes prises de sang. Je vais donc rentabiliser mon déplacement à Ville St-Laurent!

Je suis donc repartie à la maison avec Jonathan un peu déçue, mais tout de même enchantée de me faire suivre par une jeune médecin. J’ai également une prescription de Materna, un supplément de vitamines et d’acide folique pour les mamans en devenir comme moi. Y’aurait fallu que je commence avant même d’être fécondée… Ben coudonc.

J’ai aussi la possibilité de faire un test en clinique privée pour déterminer les chances que mon bébé ait un type de trisomie quelconque. Ça coûte 300$. Je ne pense pas le faire… C’est pas que je veux pas le savoir, mais j’ai pas vraiment l’argent!

Et finalement, j’ai rempli un formulaire pour la CSST. Mon dieu que les petites cases sont pas faites pour les travailleuses autonomes, encore moins les « artistes-performeuses » comme moi! Faut être créative même en traduisant les catégories de réponses…

Et voilà! La suite… vendredi!