BlogHer sur les fausses couches

| 2 Comments

Je suis tombée là-dessus tantôt:

Grief and Motherhood in the Event of a Miscarriage

Je suis contente de lire ces témoignages et je constate que chacune gère sa peine comme elle peut. Que ce soit une grossesse de 6 semaines ou de 6 mois, la peine ressentie n’est pas proportionnelle au temps qu’on a été enceinte.

Ça fait déjà un mois que j’ai dépassé le 21 janvier, la date à laquelle j’étais « supposée » accoucher. Certaines ressentent un certain relent de tristesse lorsque cette date fatidique arrive. Pas moi. J’ai réalisé que j’avais bien terminé mon deuil et que j’étais passé à autre chose.

Malgré tout, J’EN PEUX PU D’ATTENDRE DE RETOMBER ENCEINTE!