Tannante

| 0 Comments

C’est arrivé à 36 semaines pile. Je l’ai dit.

« Chu tannée! »

Après une longue journée passée à Télé-Québec, où nous avons enregistré une émission où j’étais particulièrement sollicitée (3 présentations, 4 sketches, 1 chanson), j’ai eu mon ras-le-bol. La poulette m’avait déformé la bédaine à grands coups de genoux dans les flancs et de de coudées dans le bassin de midi à 22h.

Ça va faire là! Donne-moi un break! Pu capable d’avoir une bibitte qui gigote non-stop avec mes organes! Mon corps ne m’appartient plus totalement… J’ai même souhaité accoucher pour me débarrasser de l’immense masse sous mon nombril qui m’empêche de bouger normalement.

Mon choix de bottes et souliers est maintenant déterminé par ma capacité à me chausser/déchausser dans un délai raisonnable et/ou sans grogner.

À 5’4, je pèse le même poids que mon chum de 6’3.

Le fait médical surprenant/freakant de la semaine: Mon « utérus en est maintenant à mille fois son volume normal. » AAAAAHHHH!

J’ai une fillette très active, ce qui me fait demander si je n’accoucherai pas d’une hyperactive… d’une sportive peut-être? d’une danseuse?