Facebook-hoax

Bloguer sa maternité: du bon usage de Facebook

| 29 Comments

J’en parlais avec une amie un peu avant d’accoucher: les nouvelles mamans de l’ère 2.0 sont confrontées à de nouveaux dilemmes auxquels on aurait jamais songé il y 10 ans. En plus de gérer sa maternité, on doit fixer notre limite d’épanchement (!?!) de sa maternité sur les réseaux sociaux. Prenons l’exemple de Facebook.

Certaines mères sont extrêmes. Elles sont tellement emballées, leurs statuts concernent uniquement leur grossesse ou leur bébé. Vous sauriez reconnaître leur nombril entre mille parce qu’elles ont publié des photos de leur bédaine pendant 40 semaines. Elles changent leur statut à chaque nouvelle contraction. Vous pouvez voir 53 photos du nouveau-né une heure après sa naissance. Et dans les semaines qui suivent, vous savez tout sur leurs mamelons gercés, la couleur des selles de bébé et l’état de leur entre-jambe.

J’exagère à peine.

Voici donc mon GUIDE PRATIQUE DU BON USAGE DE FACEBOOK  POUR TOI, NOUVELLE MAMAN. (Oui, j’ai parfois des relents de Jeune femme, à l’action!)

L’ANNONCE: De grâce, attend le 3e mois et ton premier rendez-vous chez le médecin pour annoncer à tes 500 amis que tu es enceinte. Aussi, prend soin de l’annoncer au préalable à ton entourage le plus proche. Surtout à ton chum.

LES STATUTS: Respecte un ratio raisonnable et non-gossant de 1:2, c’est à dire un statut qui concerne ta grossesse/tes hormones/ton bébé pour deux statuts plus généraux. Ça paraît pas, mais tu as encore une vie en dehors d’être une mère! Je te le jure! Force-toi un peu, t’es capable, pis ça va te faire du bien!

L’ÉCHOGRAPHIE: Entre nous, est-ce qu’une photo d’échographie, c’est vraiment intéressant? Un portrait flou, en noir et blanc de quelque chose qui ressemble à un extra-terrestre?

LA NAISSANCE: Garde ça simple. En plus du pedigree (prénom, date, heure, poids, grandeur), tu peux ajouter un détail amusant (pleure comme un âne, tache de naissance en forme de l’Italie, finalement c’est pas une fille c’est un garçon). PAS le récit version longue de ton accouchement. Vend du rêve un peu, fille.

LA PHOTO DE PROFIL: Avant, je jugeais les gens qui mettaient un photo de leur enfant comme photo de profil. Je me disais: « Bon! Un autre bébé qui prend toute la place, même dans le Facebook ». Et voir la mosaïque grandissante de photos de nouveaux-nés au lieu des faces de mes amis jeunes adultes, ça me troublait un peu. Mais j’ai craqué. J’ai mis une photo de ma fille comme photo de profil. Mais le best practice, c’est encore de mettre une photo de soi AVEC son enfant.

LES PHOTOS: Pour t’assurer un grand nombre de « Wow! » de « Hon! » et de « Aww! » à chaque publication de photos de ton rejeton, il doit y avoir rareté. Yep, comme l’économie, les photos de bébé ça fonctionne selon l’offre et la demande. Tu dois satisfaire ton réseau, curieux de juger ta progéniture et avide de cuteness, mais sans le gaver. Et on censure les photos d’allaitement, OK?

J’ai oublié quelque chose? Vous avez d’autres conseils? Aidez-moi à faire de Facebook un endroit de maternité saine et équilibrée. Y’a des endroits pour s’épancher… ça s’appelle un blogue! ;)