L’omerta de la fête d’enfants

| 4 Comments

Depuis que nous sommes parents, un nouveau monde de party s’ouvre à nous: les fêtes d’enfants. Désormais, Alice nous permet de fréquenter ces festivités d’après-midi et de rencontrer plein d’autres parents que nous ne connaissons pas. Ou plutôt, plein d’autres mamans.

Je suis newbie dans cet univers, alors dites-moi, est-ce qu’il y a une règle tacite qui force les mamans à ne parler que de leurs enfants? À les comparer aux autres, à raconter des anecdotes à leur sujet, à se plaindre de leurs mauvais coups en roulant les yeux au ciel?

Bon. Jaser de sa descendance, ça brise la glace aisément avec une inconnue. Parfois, on peut même glaner quelques conseils et, à la limite, éventer quelques émotions. Mais pourquoi plusieurs mamans ne peuvent dépasser ces limites conversationnelles?

Est-ce qu’il existe une mafia de la fête d’enfants qui terrorise les mères qui abordent un sujet hors-sujet?