Enfant-mannequin-Vogue-Paris-Cadeaux

Petites poupées de luxe dans Vogue Paris

| 27 Comments

Peut-être êtes-vous tombé sur cet édito mode tiré du Vogue Paris de décembre 2010-janvier 2011, c’était la commotion sur les Internets cette semaine. ET COMMENT. Des fillettes avec du gros makeup, des talons aiguilles trop grands, couchées sur des manteaux de fourrure et qui font la moue? WTF?

C’est la définition même de « aller trop loin ». Je ne sais pas trop par où commencer tellement tout ça est malsain.

D’abord des fillettes greyées comme des adultes. Et pas comme des adultes ordinaires: comme des madames riches trop poupounées avec l’air blasé. Ça sent le parfum trop cher et la partie de dress-up qui a mal viré. C’est l’fun de se déguiser comme des « grandes », mais là aucune trace de plaisir, que le sentiment de devoir « être grande » avant le temps.

Et des fillettes plastiques qui tiennent des poses à la limite du sexy: c’est pas esthétique, c’est déviant. Déjà que le corps des femmes et des adolescentes est un objet qui sert à la vente de cossins dans les magazines, est-ce qu’on pourrait laisser les plus petites tranquilles? Merci.

Et je m’interroge sur le message paradoxal que ça lance aux fillettes ET aux femmes. Grandir plus vite ET rester encore plus jeune?

Je n’ai pas de problème à ce que des jeunes mannequins fassent un édito mode de luxe, mais d’une façon appropriée pour leur âge… Sauter sur un lit de manteaux de fourrure peut-être? Échapper une bouteille de parfum parce qu’on a planté avec ses talons hauts? Faire de la corde à danser avec des colliers de diamants?

Tout ça n’est sûrement pas étranger au fait que Tom Ford est le rédacteur en chef invité de ce numéro, le designer est réputé pour ses campagnes publicitaires provocantes.

Vous en pensez quoi?

Les photos sont tirées de ce site web.