Cliché vérifié pour vous no 2: “Le poids de grossesse: 9 mois le prendre, 9 mois le perdre”

| 9 Comments

J’ai eu l’idée de poursuivre ma série des Clichés vérifiés pour vous (une série qui ne comptait… qu’un article… datant de septembre… yips!) en continuité avec le billet qui soulignait les 9 mois d’Alice la semaine dernière. Pour vous mesdames, la fameuse phrase pseudo-réconfortante.

CLICHÉ NO 2: “Le poids de grossesse: 9 mois le prendre, 9 mois le perdre”

RÉSULTAT: On peut-tu se sacrer une p’tite patience avec le poids de grossesse SVP?

Une fat acrobate

Avec les bobos/exploits de leur progéniture (mea culpa), il semble que c’est un sujet de prédilection pour toute nouvelle maman. Certaines gardent leur bédaine des mois durant, d’autres fondent en allaitant. Y’en a pour qui ça ne paraît pas le lendemain de l’accouchement et d’autres qui vont en garder des traces toute leur vie. Chaque corps est différent et surtout réagit à sa façon à la sale job de porter un enfant, l’accoucher et l’allaiter.

L’expression de « 9 mois le prendre, 9 mois le perdre » a ça de bon, en ce sens qu’elle incite à ne pas se garrocher dans un régime ou un entraînement draconien dès la sortie de l’hôpital. D’autre part, je comprends complètement le désespoir de devoir porter ses vêtements de grossesse longtemps après avoir accouché ou d’avoir un nouveau format bizarre où plus rien de ta garde-robe d’origine ne te fait. C’est dur sur l’estime de soi. Et peut-être davantage dans un contexte où les magazines relatent la perte ultra-rapide du baby fat d’une vedette et où on vend des corsets post-partum.

Bref, ce que je veux vous dire, c’est que vous pouvez prendre un break de votre balance. On s’en fout si ça prend 9 mois ou pas, prenez donc le temps de vous réapproprier votre corps au rythme qu’il vous convient. Écoutez-vous. Pis quand vous feelez pas, allez chez le coiffeur ou achetez-vous des souliers. AH!