Maudit baby brain

| 2 Comments

Via FFFFOUND

Je suis en lutte constante contre mes hormones. Celles qui fuckent mon sommeil (et oui, encore) et qui m’empêchent de me concentrer. Si le syndrome du baby brain est bel et bien réel et fait de moi une meilleure mère, croyez-moi, c’est moi mama number one. Je vous clanche toutes.

Je passerais mes journées à me flatter la bédaine en grignotant mille et une choses devant des films pas trop exigeants. Je suis incapable de focuser sur une tâche. En fait, j’ai la plus grande difficulté du monde à choisir les tâches à accomplir et à me motiver à les faire. Pourtant, j’ai encore la tête pleine d’idées et une liste de to-do bien remplie. Mais ça me paraît aussi lourd et attrayant qu’une couche remplie de pipi.

En y pensant bien, mon désir le plus grand est de vivre dans l’instant présent en me concentrant uniquement sur mes fonctions vitales de base. Manger, dormir, regarder des affaires (blogues, voisinage, Facebook). Mon baby brain dicte à mon corps un mode vie de bébé justement. Viarge, vivrais-je un rebirth?