premièrefoisqueNoël

C’est Noël! Voici quelques stratégies de simplicité en temps de Fêtes (tirées de mon livre)

| 0 Comments

Voir que je ne profiterais pas de l’occasion pour vous gosser encore avec mon livre! Comme toute personne qui a quelque chose à vendre en ce moment de l’année où les gens achètent justement des choses, j’ai sorti mes meilleures stratégies marketing.

D’abord, voici les raisons pour lesquelles La première fois que… Conseils sages et moins sages pour nouveaux parents est un bon cadeau à offrir:

– Petit format qui se glisse bien dans un bas de Noël
– Aussi durable qu’un gâteau aux fruits
– Couleurs festives et actuelles
– Utile pour perfectionner son parenting et dénicher des sujets de small talk
– Disponible en ligne et en librairie
– Prix compétitif de 19,95$

De plus, si vous désirez un exemplaire dédicacé, écrivez-moi avant le 15 décembre et je vous arrange ça.

Et finalement, voici un extrait du chapitre sur le premier Noël. Ga’ don’ ça si c’est l’fun.

premiernoelcrop

. . .

La première fois que tu es partagé entre la magie et la folie des Fêtes

Avoir un enfant m’a fait redécouvrir Noël comme jamais. Je n’étais pas fan de la fête comme telle, mais plutôt du fait de manger beaucoup de bonnes choses, très souvent, en belle robe, avec des gens que j’aime. J’ai donc poursuivi sur cette belle et grasse lancée, mais j’ai également renoué avec l’aspect féérique de cette fête. Avouons qu’entrer un conifère dans la maison pour le décorer, c’est spécial. Mais attendre qu’un bonhomme barbu, assis dans un traîneau volant, tiré par des rennes, dont un au nez rouge lumineux, dépose des cadeaux pour soi, sous ledit conifère, par une froide nuit d’hiver, c’est fou dans la tête. C’est é-cœu-rant.

Mais ça, ce sera pour l’année prochaine. Votre bébé n’est probablement pas assez vieux pour comprendre la gimmick du père Noël. Vous avez donc douze mois supplémentaires pour décider si gimmick il y aura et dans quelle mesure. Par exemple, chez nous, on s’en tient aux biscuits et au verre de lait (gourmandise oblige), même pas de carotte pour les rennes. Ni de file d’attente pour le voir au centre d’achat ou de costume loué pour un mononcle au réveillon. Car s’il y a une chose que j’ai comprise lors de mon premier Noël avec bébé, c’est de garder ça simple. Là, vous vous dites : « Aww, c’est don’ vrai, l’essentiel, c’est dans les choses simples. » 100% d’accord, main sur le cœur pis toute. Mais c’est aussi (surtout) parce qu’avec un nouveau bébé dans la place, si vous vous laissez porter par la frénésie des Fêtes, il y a aussi 100% des chances que tout le monde soit su’l derrière rendus aux Rois.

Anne-Marie

Bébé a trois mois, je ne dors pas assez depuis trop longtemps et la suite ininterrompue de visites n’aide pas notre cause… tellement qu’on s’est ramassés, mon chum et moi, à l’urgence de l’hôpital le 26 décembre (grosse migraine, grippe musculaire, nausées). La plus gentille urgentologue du monde nous a confirmé que nous n’avions pas le cancer, mais que la fatigue chronique pouvait AUSSI provoquer tout ça.

Stratégies de simplicité en temps de Fêtes, testées et approuvées par Marianne Prairie et Jonathan Bélisle, parents depuis quatre Noël.

Avant

Bookez vos partys, mais aussi du temps pour vous reposer/regarder Ciné-Cadeau/être malade chez vous. Car oui, au moins un membre de la famille va pogner un virus. Notre ratio raisonnable : une journée et demie de pause par party.

Si toutes les fêtes n’entrent pas dans votre horaire équilibré (fort probable), faites des choix selon vos critères : partys les plus proches, les plus l’fun, les plus relax, avec les gens que vous voyez le plus rarement, etc. Dites aux autres que vous les verrez en janvier, février avec une idée précise : on mangera de la fondue, on réservera un chalet, on fera du traîneau à chiens, etc.

Si on vous demande des suggestions de cadeaux pour votre bébé, donnez-en, mais ne vous attendez pas à ce qu’elles soient respectées à la lettre. Pratiquez votre face de déballage de cadeaux du Baby shower (p. 28).

Faites votre magasinage sur le Web. Tout s’achète sur les Internets. TOUT.

Visitez un seul magasin et donnez le même type de cadeaux à tout le monde sur votre liste. Exemple : des livres, des vêtements, de l’alcool. (Oups, ça, c’est ma liste de souhaits, à moi.)

Offrez des sorties en votre compagnie au lieu d’acheter un objet. En plus, ça vous donnera un prétexte pour sortir vous aussi. Mouahahaha!

Si vous devez vous déplacer beaucoup pour faire vos emplettes, planifiez une journée intense de couraillage pendant laquelle vous ferez garder votre bébé.

Emballez vos cadeaux tous pareils. C’est votre « signature ».

Ne recevez pas chez vous à moins que ce ne soit un tout petit party ET qu’on vous promette d’apporter de la nourriture ET qu’on vous fournisse une aide ménagère avant/après.

Pour les occasions où vous devrez apporter un plat, pensez « aliments déjà faits qui une fois mis ensemble donnent du délicieux ». Exemple : pain + fromage + fruits séchés + noix.

Si vous êtes du type branché, gérez vos tâches et achats dans des listes partageables entre conjoints (via votre logiciel de courriels ou une application mobile).

Pendant

Allez relire Le party de famille (p. 116).

Si votre enfant marche sur ses deux pieds ou à quatre pattes, vous allez peut-être devoir faire du babyproofing en visite. Le sapin pourrait sacrer le camp ou être complètement dépouillé de ses décorations du bas. Et je ne parle même pas de la crèche. Attention au petit Jésus : le corps du Christ, version danger. Mettez l’hôte ou l’hôtesse dans le coup, c’est plus pratique et plus poli aussi.

Assurez-vous de savoir qui conduira et qui devra se lever durant la nuit pour le bébé afin d’ajuster votre consommation d’alcool en conséquence.

De même, si l’enfant se meut, déterminez clairement qui a la responsabilité de le garder à l’œil pour éviter le classique « Mais je pensais que c’était toi qui le suivais! » pendant que vous sauvez votre bébé d’une saucette dans la toilette.

« Aidez » votre bébé à déballer ses cadeaux et remerciez chaleureusement tous les gens qui les lui ont offerts. Sans exception. Même s’ils sont laids, bruyants, gigantesques, inutiles ou odorants (les cadeaux là, pas les gens).

Après

Récupérez en mangeant des restants (repartez toujours avec des restants!)

Votre routine habituelle qui vous aide à gérer le chaos du quotidien reviendra. Mais peut-être pas tout de suite. Soyez patients.

Maude

Je n’ai rien de plus à dire que, avant le premier Noël, mon bébé de six mois faisait des nuits de 12 heures sans arrêt et, après ce premier Noël, ma fille se réveillait deux fois par nuit à cause du chamboulement de routine (coucher repoussé, sommeil interrompu par le party, etc.) et des nuits successives chez les divers grands-parents. Ça a pris des semaines avant qu’elle refasse une nuit complète.

. . .

La suite de ce chapitre est consacrée à la Gestion de jouets 101 ou comment éviter de virer fous sous la montagne de gogosses de plastique que votre entourage se plaît à acheter à votre enfant à chaque fête. Mais pour connaître les stratégies de réduction du nombre de jouets, ben faudra vous procurer le livre (ou l’ouvrir discrètement à la page 207, lire, puis le replacer comme si de rien était lors de votre prochaine visite à la librairie).

Tiens, je vous remets le lien pour vous assommer comme il faut:

La première fois que… Conseils sages et moins sages pour nouveaux parents